Performance collective

Comment booster la performance collective lors d’un hackathon ?

11 avril 2019

Dans un contexte de travail en mode « commando », comment s’assurer de la performance des équipes mises en place afin de délivrer en temps et en heure un prototype conforme aux objectifs du hackathon ? Un cas concret qui démontre l’efficacité de la complémentarité des talents et des leviers de performance collective.

Un festival de hackathons

Lors du dernier festival Open Geneva, consacré à l’open-innovation appliquée aux domaines scientifiques, technologiques et sociétaux, plus de 30 hackathons et ateliers ont été organisés avec 1200 participants. Tungxten, cabinet de conseil spécialisé en RH, avait trois projets à soumettre à une vingtaine d’équipes afin d’obtenir des prototypes après deux jours de travail.

L’indicateur de performance : concevoir et délivrer en 48 heures un prototype

Ce Hackathon proposait à des équipes de six personnes de travailler sur trois projets innovants : une méthode pour visualiser un CV en 3D, une application qui permette de gérer l’exposition personnelle aux radiations de son mobile, et une approche participative des embauches grâce au « smart contracts ». Au départ, les participants ne se connaissent pas. Pour constituer les équipes, au lieu du hasard ou de l’affinité « spontanée », et pour s’assurer de la performance collective, Tungxten avait choisi le logiciel map & match basé sur le plaisir de faire et la complémentarité des talents.

Map & match la solution qui permet d’organiser la complémentarité des talents

Tungxten et map & match ont établi la cartographie idéale des talents nécessaires et pertinents pour ce type d’exercice : quatre Talents de créativité  (Créatif -Explorateur-Challenger-Eclaireur) mais aussi  un Talent de stratège pour projeter une vision de la solution. Nous avons cherché à compléter  cette dynamique d’équipe par des domaines d’aisance également identifiés par le T5   :

– Manager pour favoriser l’approche  en mode projet

– Connecteur pour favoriser la cohésion entre les différents inputs des membres de l’équipe

– Avaliseur pour l’analyse des éléments et des hypothèses posées 

– Concepteur pour aboutir à un prototype  

Tous les participants au Hackathon Tungxten ayant fait en amont le test map & match afin de déterminer leurs domaines d’aisance et de performance et leurs talents T5, les équipes pouvaient être constituées en essayant de respecter cette complémentarité des talents. A une exception près, avec une équipe « test » qui au contraire ne répondait pas aux critères de mapping idéal et qui présentait des profils aux talents « déséquilibrés » !

Pas de performance collective sans complémentarité des talents

Le mode de fonctionnement des différentes équipes a été observé de manière empirique par un manager extérieur, sans connaître le mapping des talents T5. Son analyse a ensuite été rapprochée des cartographies T5. Il est apparu clairement que les équipes les plus éloignées du modèle collaboratif  construit  par map & match  ont présenté des solutions-prototypes moins abouties. L’équipe « test » a même explosé entre le premier et deuxième jour ! En revanche, dans le cas des équipes répondant au plus près à la cartographie idéale de map & match, la performance collective est au rendez-vous : sans se connaître, la complémentarité de chacun et de son apport personnel créent la valeur attendue et la dynamique positive de l’équipe.

Ainsi, même en cas de contrainte temporelle forte comme lors d’un hackathon, il est possible de travailler en équipe de manière efficiente avec une intelligence collaborative optimisée…

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply