Transformation des organisations

Le bon sens comme philosophie

20 juin 2019

Révolution numérique, fusion, changement de dirigeant… Qu’importe l’origine de la transformation de l’entreprise, ce qui compte n’est pas tant la raison que l’organisation qui en résulte. Pour réussir la transition, privilégiez le bon sens ! Il sera garant d’une organisation intelligente, agile, accueillante et par conséquent plus performante individuellement et collectivement. Chez map&match, notre philosophie du bon sens se déploie en deux temps.

  1. Positionner et engager chaque collaborateur dans son meilleur rôle

Un changement est possible, et surtout profitable, si les nouvelles fonctions du collaborateur correspondent à son profil personnel et professionnel. Par exemple, vouloir transformer tout le monde en entrepreneur créatif sera contreproductif. En effet, une personne qui excelle dans des tâches administratives est un élément clé dont l’entreprise, même numérisée, ne peut se passer. En revanche, ce profil ne sera pas probablement pas efficace sur le terrain ou en face à face direct avec les acteurs du marché.

Autrement dit, il est crucial de garder à l’esprit que chaque collaborateur est différent dans ses affinités, ses compétences, et ses manières de créer de la valeur. Cela permet d’associer au mieux son profil individuel avec le périmètre de responsabilité requis pour la mission. Un effort est donc nécessaire pour que chacun soit à une place en adéquation avec ses capacités propres. La libération des talents innés est un moteur essentiel d’initiative et d’engagement. Le plaisir de faire est un des secrets de toute transformation réussie.

  • 2. Favoriser la circulation de l’information

Afin de développer et optimiser la performance collective de l’équipe, il semble plus judicieux de privilégier la circulation horizontale de l’information à une transmission « top-down » ou pyramidale.

Prenons exemple sur la nature. En observant le vivant, on se rend compte que l’arbre est un organisme complexe dont les radicelles sous terre et les feuilles de sa canopée n’ont ni les mêmes fonctions, ni les mêmes caractéristiques. Pourtant le travail effectué par chacun est également indispensable à la survie de l’arbre et dépend des informations en circulation dans l’organisme tout entier.

Appliqué à l’entreprise en transformation, l’important sera d’assurer la collecte, la circulation harmonieuse et l’accessibilité des informations. En effet, les informations recueillies lors de l’activité de chaque collaborateur sont utiles à la globalité de l’organisation. En avantageant une circulation horizontale, chacun contribue à sa manière à la performance collective, sans préjuger de sa valeur.

A retenir

Pour une transformation réussite et pleine de sens, identifiez et respectez les talents de chaque collaborateur. Laissez à chacun la possibilité d’ effectuer les missions qui lui correspondent. Et n’oubliez pas que l’intelligence collaborative sera favorisée par la circulation horizontale et harmonieuse des informations au sein de l’entreprise.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply