Accompagnement individuel

[Interview partenaire] – Comment passer du management d’entreprise au coaching ?

19 juillet 2022
Interview Norma 1

Delphine Hervot est coach, facilitatrice et formatrice en accompagnement individuel. Après plusieurs années en poste de direction à l’international dans le secteur de l’audiovisuel, elle accompagne aujourd’hui les transformations managériales et culturelles ainsi que les transformations individuelles. 

Partenaire certifiée map & match, elle nous raconte comment elle est passée d’un poste de manager en entreprise à un rôle de coach. 

Qu’est ce qui t’as donné l’envie de devenir coach ?

Après avoir travaillé pendant 15 ans dans des postes de direction et de management d’équipe dans une entreprise corporate à l’international, j’ai réalisé que ce qui m’intéressait particulièrement, c’était le développement des salariés et surtout des managers, et non pas les KPI, le P&L, l’amélioration des processus, etc. 

Ce que j’aimais le plus dans mon métier, c’était d’accompagner les managers et les directeurs à se développer. J’ai donc décidé de me recentrer sur ce qui m’animait au quotidien. 

Quelles ont été les étapes pour devenir coach ? Y avait-t-il une formation ? Quelles sont les certifications que tu as faites ?

Les étapes ont été nombreuses! J’ai commencé par une formation en Change management – donc la transformation – et j’y ai découvert la notion de transformation managériale. Je me suis dit que c’était ça, ce qui m’intéressait. Et puis, en creusant ce sujet, j’ai éprouvé le besoin de me former à la facilitation pour justement accompagner les transformations managériales. 

Après avoir suivi cette nouvelle formation et avoir pratiqué la facilitation, j’ai réalisé que la facilitation était pour moi, un moyen mais non une fin. En continuant à creuser pour trouver comment mieux accompagner le développement des managers, j’en suis arrivée à la conclusion que c’était le coaching qui allait me permettre cette transformation et grâce auquel j’allais pouvoir capitaliser sur toutes les notions que j’avais apprises en change et en facilitation. J’ai suivi une longue formation en coaching individuel certifiante pendant 18 mois. 

En parallèle, tout au long de ce parcours de formations, j’ai commencé à exercer en tant qu’auto-entrepreneur en faisant de la facilitation, du conseil et du coaching. 

Enfin, la dernière formation que j’ai suivie est celle de map & match; il était important pour moi d’acquérir un outil simple, compréhensible et très opérationnel pour l’accompagnement des transformations individuelles ou collectives. 

Comme vous le voyez, passer de l’entreprise au coaching a été un véritable parcours, qui démarre de la réflexion lié à mon besoin d’accompagner les managers et ce n’est qu’au bout de plusieurs expériences et formations que je suis devenue coach professionnel. En parallèle, on peut dire que j’ai vécu ma propre transformation. Le coaching pour moi a été un cheminement, une transformation et ça ressemble finalement beaucoup à ce que je propose aujourd’hui à mes coachés ainsi qu’à leurs équipes.

Qu’est ce que ton expérience en entreprise t’as apportée lorsque tu es devenue coach ?

La connaissance des enjeux et la réalité du terrain auxquels sont confrontés les managers, les directeurs, les cadres. J’ai été manager, directrice, vice présidente, sur un comité de direction, sur un conseil d’administration, alors je sais vraiment quels sont les enjeux auxquels ils sont confrontés puisque je les ai vécus de l’intérieur. 

Ces expériences me permettent d’avoir un leadership incarné quand j’accompagne une personne ou une équipe. Je l’ai vécu, je l’ai pratiqué, je comprends leurs problématiques, ce n’est pas uniquement de la théorie. Ça m’aide énormément, c’est une réelle valeur ajoutée à mon activité. Par exemple, les problématiques rencontrées avec les collaborateurs, qui sont des cas très concrets, elles ont été mon quotidien. J’ai aussi touché de près toutes les notions organisationnelles, j’ai connu et mis en place plusieurs types d’organisation.. 

Pour moi c’est très important, car ça me permet de mêler expérience et expertise. Cette expérience de différentes cultures d’entreprise, de différentes cultures organisationnelles, mais aussi de différentes cultures de pays, me permet de pouvoir accompagner des personnes en mobilité internationale notamment.

Quels sont les outils que tu utilises pour ton activité ?

Au-delà des outils que j’ai pu apprendre durant mes récentes formations, je me suis également formée à la communication non violente, qui m’aide beaucoup en termes de posture. 

Dans le parcours de coaching que je propose, j’intègre le questionnaire map & match avec un débriefing sur les talents du plaisir de faire du collaborateur, cela me permet de déterminer “l’aimer faire” de la personne, là où elle va être le plus contributive et de voir s’il est à la bonne place au bon moment. C’est un outil que j’utilise d’ailleurs aussi bien en coaching individuel que dans un cadre collectif. Je l’ai récemment utilisé pour accompagner une équipe chez Décathlon, afin d’optimiser la performance de l’équipe grâce à la dynamique des talents. Commencer par ce questionnaire map & match, en coaching individuel ou collectif, c’est une belle entrée en matière et dans le cadre de coaching de manager c’est une approche efficace pour accompagner le manager en situation réelle.

Que dirais-tu à tous ceux qui hésitent à sauter le pas ?

Faites-vous accompagner! Si je suis devenue coach, c’est pour être la coach que je n’ai pas eue lorsque j’ai moi-même vécu cette transition professionnelle. J’ai personnellement eu besoin d’une période de « vide fertile » pour déterminer ce que je voulais vraiment faire. Cette période aurait pu être largement raccourcie et mon parcours de formation optimisé si j’avais fait un travail sur moi au début de cette transformation. Je ne dis pas qu’une certaine « errance » n’est pas profitable ou nécessaire. Cependant, lorsqu’elle est accompagnée, elle devient une exploration cadrée et rassurante qui facilite une mise en action ciblée.

Écrit par Julia Flahaut