Transformation des organisations

Comment réussir une transformation organisationnelle ?

11 avril 2019

Comment engager les collaborateurs et les fédérer lors d’une transformation organisationnelle complexe ?  Comment co-créer une nouvelle organisation pour faire face à un bouleversement total de son environnement : passer de marchés protégés à des marchés concurrentiels, de technologies héritées à des technologies adoptées, et du tout à l’interne au développement en partenariat ? C’est exactement ce que GLOBAZ, le leader des logiciels de gestion des assurances sociales en Suisse Romande a su réussir en 2018.

Un environnement totalement bouleversé

Résultat de la privatisation du service informatique d’une Caisse de Compensation Cantonale, GLOBAZ s’était développé avec succès. Mais face à de nouveaux concurrents et à des clients plus exigeants dans un marché de l’emploi  tendu, la société avait besoin de mettre en œuvre un ambitieux plan de transformation. Un des enjeux cruciaux de la direction est de maintenir le niveau de performance de l’offre actuelle tout en développant de nouvelles solutions innovantes. A cela s’ajoute le besoin de se diversifier en cohérence avec sa culture, ses valeurs et ses compétences reconnues, tout en se positionnant comme une société de services IT à part entière.

Dans un contexte de préservation des acquis d’expertise et d’acquisition de talents complexe, la direction a voulu cartographier son capital humain, depuis le conseil d’administration jusqu’à toutes les équipes opérationnelles, afin de le (re)valoriser et d’identifier les réalignements et besoins de compléments en talent.

Map&Match un outil basé sur le plaisir de faire

Le directeur général était convaincu que le ressort de la transformation organisationnelle se trouvait dans l’alchimie du collectif. C’est par le plaisir de faire de chacun et de faire ensemble que l’outil Map&Match peut optimiser le capital humain. Et permettre ainsi d’augmenter engagement, performance et agilité nécessaires à toute transformation.

La direction puis le conseil d’administration se sont constitués comme les prototypes des outils Map&Match. Ceux-ci ont été d’abord utilisés afin d’adresser des problématiques propres à la gouvernance – adéquation du collectif et de certains membres aux défis confrontés, compréhension des profils de leadership et des modes de communication, partage des interactions entre direction et conseil. Globalement, les instances gouvernantes ont découvert la nature des ‘actifs humains’, les styles de leadership, et donc la caractérisation du ‘plaisir de faire’ comme vecteur et assurance de performance collective.

En second temps, afin de mettre en marche une culture de co-création, d’anticipation, de prototypage, des équipes en mode projet ont été créées en parallèle des équipes fonctionnelles. Map&Match a permis d’objectiver la création de ces équipes pour en optimiser les synergies et la complémentarité de son fonctionnement au-delà des compétences techniques de chacun.

Une transformation organisationnelle réussie

La mise en place des outils Map&Match a accompagné de manière continue cette transformation organisationnelle aux multiples facettes. Elle a mis en avant la contribution ‘naturelle’ de chacun au-delà de ses compétences techniques et fonctionnelles. Cette période souvent périlleuse dans toute PME s’est au contraire traduite pour GLOBAZ par des indicateurs très positifs :

–       Un taux de rétention élevé compte tenu de la situation et de la moyenne d’âge des collaborateurs (11.68 % de taux de rotation volontaire en 2017 contre une moyenne suisse à 12.8%[1]) ;

–       Une optimisation du collectif pour les managers permettant de repenser leur manière d’agir et d’animer les équipes;

–       Une gestion plus sereine des communications entre les instances de gouvernance, ainsi qu’avec les actionnaires grâce à une meilleure reconnaissance collective des missions à accomplir;

–       Une mise en avant des valeurs du collectif extraite par un processus collaboratif et transparent sur la base de la cartographie T5 Map&Match ;

–       Des recrutements ciblés au-delà d’une évaluation de compétences et de parcours d’expériences ;

Et globalement, un renouveau d’enthousiasme face à cette transformation organisationnelle, et une vraie volonté de faire grandir la société en-dehors de ses marchés traditionnels. Oui Map&Match permet de booster la performance collective !

A retenir :

Pour réussir une transformation organisationnelle, l’évaluation et la motivation du capital humain doivent être au cœur du processus. Les outils de Map&Match, les talents T5, sont basés sur le plaisir de faire et permettent de redessiner une organisation sur des schémas porteurs de performance collective.


[1] Source : Office Fédéral de la Statistique avec moyenne d’âge à 37 ans sans notion d’entreprise en transformation (https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/travail-remuneration/activite-professionnelle-temps-travail/actifs-occupes/mobilite-professionnelle.assetdetail.4942146.html)

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply